QUE REPONDRE, QUE FAIRE ?

Nous cheminons petit à petit vers la fête de Pâques. Nous sommes entrés dans le temps de Carême, ce temps de Conversion, de Prière et de Partage.
Dans l'infolettre de février, j’ai abordé la question : Temps de Carême, temps de partage en nous rappelant les deux collectes du carême de partage.
En ce temps de pandémie, de nombreuses personnes souffrent en silence. Les revenus sont faibles, les moyens de vivre réduits.
Nous ne pouvons ignorer cette situation.
En lisant l’actualité quotidienne de notre pays et de l’Eglise en Belgique, un titre a retenu toute mon attention : « Les riches de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres ».
Dans cet article d’ Anne-Françoise de BEAUDRAP, l’auteur  nous dit que l’année 2020 a vu se creuser le fossé entre les milliardaires et les plus pauvres de la planète.


OXFAM conclut que « les inégalités risquent d’exploser et le coût humain en serait terrible » et la journaliste poursuit : « les faits sont marquants : les milliardaires les plus fortunés de la planète ont retrouvé leur niveau de richesse dès le mois de décembre, soit à peine neuf mois après le début de la pandémie. A l’inverse, il faudra 14 fois  plus de temps aux personnes les plus pauvres pour se relever des impacts économiques du coronavirus, soit plus d’une décennie».


Ne faut-il pas que, devant cette réalité choquante, chacun, chacune puisse élever la voix, recourir à différents moyens que sont les courriers, les articles, l’appel aux autorités locales, provinciales, fédérales afin que nous puissions concrètement nous engager pour un changement.

Nous sommes dans la période hivernale.
Souvenons-nous de l’appel, du cri de l’abbé Pierre pendant l’hiver 54 : son appel à RTL qui a déclenché une vague de dons extraordinaires et qui a mis en place différentes structures d’aides et de luttes contre les pauvretés.
Être chrétien c’est savoir reconnaître dans le visage du frère ou de la sœur et tout spécialement dans le plus petit ou le plus pauvre, le visage du Christ.
« Tout ce que tu as fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que tu l’as fait ».
Concrètement, que vais-je faire en ce carême 2021 ?

 

Jean-Claude Pivetta
Doyen de Bastogne

 

*****************************