Le MOT du DOYEN

 
                                                         

Un nouvel avenir  … pour le couvent des Franciscains à Bastogne

Arrivés en 1625, la première présence franciscaine à Bastogne fut celle des Récollets, franciscains rénovés. Leur mission principale fut la nouvelle évangélisation.
Malheureusement, la tourmente révolutionnaire française mettra fin à leur existence.
Suite à la loi Combes de 1905 (loi de séparation des églises et de l’état), les franciscains de Rennes viennent à Bastogne et s’y installent à la rue de la gare où ils construisent une église et un couvent.
Mis à part la destruction d’une aile lors de la deuxième guerre mondiale et d’importants travaux de transformation, d’entretien et de réparation, l’aspect extérieur de l’église n’a pas été modifié depuis sa construction.

En 2002, les frères franciscains annoncent la fermeture du couvent. Des groupes de laïcs vivant la spiritualité de Saint François ont proposé de maintenir vivant ce style de vie, l’animation de célébrations, l’organisation de rencontres. Un projet a été accepté par le Provincial de l’ordre et le chapitre. Ils vont créer en 2003 l’ASBL Saint François de Bastogne, appelée « communauté Saint François » qui, à travers de nombreuses activités, vont maintenir vivant l’esprit du petit pauvre d’Assise. (1)
Les années passent et il est difficile parfois de retrouver des forces neuves pour poursuivre l’objectif de départ.

Depuis le départ des frères, la paroisse de Bastogne a voulu collaborer avec la nouvelle ASBL, considérant que l’esprit franciscain devait continuer à vivre et à rayonner. Il fait partie de la vie et de l’âme de Bastogne. De plus, la paroisse Saint Pierre est une paroisse bien pauvre en lieux de rencontres, de formations, d’animations, de catéchèses, d’activités diverses comme conférences, lieux de prières, de partages,…
Après très longue réflexion, le Conseil d’Administration de l’ASBL décanale des œuvres paroissiales de Bastogne a entrepris les démarches afin de se porter acquéreur du Couvent et de l’église des franciscains. Aujourd’hui, après les rencontres avec les responsables franciscains et après l’accord de Monseigneur VANCOTTEM, évêque de Namur; nous sommes prêts à signer l’acte d’achat du couvent. Grâce à cet achat, l’âme franciscaine restera présente et agissante à Bastogne et ce lieu remarquable permettra à la paroisse mais aussi à tout le doyenné de mettre en place des animations nouvelles, de créer de nouveaux projets en vue de faire de notre église paroissiale et décanale  une église vivante, agissante, comme nous y invite le pape François.
Une église ouverte à tous les hommes et femmes de notre temps, enfants, jeunes, adultes, une église attentive à leurs problèmes, à leurs souffrances, à leurs joies, à leurs projets, à leurs espérances, une église de joie, d’amour, de justice, de paix, une église à l’écoute des différences, ouverte à ceux qui sont à la périphérie, une église où l’on puisse vraiment dire « VOYEZ COMME ILS S’AIMENT. »
Oui, un nouvel avenir s’ouvre pour le couvent franciscain,  un nouvel avenir s’ouvre pour notre paroisse et notre doyenné.

Jean-Claude PIVETTA
doyen de Bastogne et président de l’ASBL décanale des oeuvres paroissiales.


  (1) merci au Père Charles DENIS pour l’historique.

 

Jean-Claude Pivetta,
Doyen de Bastogne
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
0475/87.45.18